fbpx

Blog

Top7 Astuces : Brûler des calories

Top7 Astuces : Brûler des calories

top7 astuces pour brûler des calories avec Beautysané !

Selon Wikipédia, le métabolisme de base (MB), ou métabolisme basal, correspond aux besoins énergétiques « incompressibles » de l’organisme.

Le métabolisme de base est la dépense d’énergie minimum quotidienne permettant à l’organisme de survivre au repos. En effet, notre corps consomme de l’énergie pour maintenir en activité ses fonctions (cœur, cerveau, respiration, digestion, maintien de la température corporelle).

Le métabolisme de base dépend de la taille, du poids, de l’âge, du sexe et aussi de l’activité thyroïdienne. 

La température extérieure et les conditions climatiques influent également sensiblement. 

Le métabolisme basal diminue avec l’âge, de 2 à 3 % par décennie après l’âge adulte. Les enfants ont par contre un métabolisme basal deux fois plus élevé que celui des adultes.

Vous trouverez dans cet article, nos 7 astuces essentielles pour prendre soin de votre chaudière interne.

Et si mon corps était une chaudière ?

Les études scientifiques démontrent que notre organisme ressemble à une chaudière qui brûle des calories.
Si l’on valide cette image d’une chaudière, on peut s’imaginer que notre corps possède un mécanisme de base qui brûle naturellement un certain volume de calorie même au repos.

Selon Wikipédia, le métabolisme de base (MB), ou métabolisme basal, correspond aux besoins énergétiques « incompressibles » de l’organisme, c’est-à-dire la dépense d’énergie minimum quotidienne permettant à l’organisme de survivre au repos.

En effet, notre corps consomme de l’énergie pour maintenir en activité ses fonctions (cœur, cerveau, respiration, digestion, maintien de la température du corps).

Le métabolisme de base dépend de la taille, du poids, de l’âge, du sexe et de l’activité thyroïdienne. La température extérieure et les conditions climatiques influent également sensiblement. 

Le métabolisme basal diminue avec l’âge, de 2 à 3 % par décennie après l’âge adulte. Les enfants ont par contre un métabolisme basal deux fois plus élevé que celui des adultes.

À cette dépense énergétique de repos s’ajoutent deux types de métabolismes :
  • métabolisme post-prandial : dépense calorique consécutive à un repas ;
  • métabolisme de l’exercice : dépense calorique consécutive à un effort physique ou un travail intellectuel (examens, conduite automobile…).

Malheureusement, il a été prouvé que les régimes, les privations, les modifications dans l’alimentation, le stress ou encore une hygiène de vie désordonnée peuvent modifier le mécanisme basal d’un individu avec des répercussions pouvant atteindre les 30%.

Au final, le moindre écart, la moindre modification dans nos habitudes d’activité physique est sanctionné par la balance.

Voici quelques astuces qui vous permettront d’impacter favorablement votre mécanisme basal.

1. Manger en quantité suffisante
2. Manger équilibré
3. Manger régulièrement
4. Pratiquer une activité physique régulière
5. Hydratation et detox
6. S’exposer aux aléas climatiques 
7. Étudier des méthodes alternatives
8. Envisager le recours à une tierce personne (un conseiller en équilibre alimentaire)
 

1. Manger en quantité suffisante

Cette affirmation peut paraître évidente, et pourtant, plus de 10% des français sont au régime (avec restriction) quasiment en permanence. 

En effet, l’obsession pour le poids s’affiche dans tous les magazines dès le premier rayon de soleil à tel point que la consommation quotidienne des français devient très rapidement trop 
maigre et ennuyeuse.

En dehors de tout jugement de valeur, la mécanique est maintenant bien connue. Dès qu’un individu ne mange pas assez, son organisme se met en mode « économie d’énergie ». 

Puisque l’organisme est privé de ses ressources essentielles, il apprend à dépenser moins de calories pour faire les mêmes tâches indispensables (respirer, digérer, marcher….). 

Pire … Non seulement, il apprend à faire autant avec moins, et également à stocker tous les aliments qu’il reçoit, en prévision des futures périodes de restrictions !

En toute circonstance, l’organisme possède des besoins qu’il faut couvrir pour lui permettre de limiter les situations de stress contre lesquelles il essayera de se défendre à des effets indésirables ! 

Même lorsque l’on souhaite « perdre du poids », il est capital d’apporter à notre organisme, tous les nutriments dont il a besoin pour fonctionner de manière optimale !

2. Manger équilibré

Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, il est essentiel de veiller à la proportion de protéines. En effet, les protéines nécessitent une plus longue digestion qui apporte un effet  de satiété.

Le second avantage des protéines repose sur le fait qu’elles demandent beaucoup d’énergie à l’organisme pour être assimilées.

Pour ceux qui souhaitent perdre du poids, il convient de consommer une portion de protéines (viande maigre, poisson ou œufs), à chaque repas.

Gardons à l’esprit que ce soit pour maigrir durablement ou pour votre bonne santé, il est nécessaire de respecter un bon équilibre entre protéines, lipides et glucides. 

Les déséquilibres sont à l’origine d’une fatigue générale et un effort soutenu pour vos reins en particulier, une sensation de faim et l’instabilité de votre poids.

Ainsi, idéalement le déjeuner et le dîner devraient comporter :

  • Une portion de légumes et de fruits
  • Une portion de viande, poisson ou œufs
  • Une portion de féculents, ou de légumineuses ou de pain
  • Un produit laitier (fromage, yaourt, petits suisses,…)

3. Manger régulièrement

Comme nous l’avons évoqué en introduction, le métabolisme post-prandial constitue une dépense calorique. Pour brûler davantage de calories, il est nécessaire de manger au minimum 3 fois par
jour.

Le simple fait de digérer et d’assimiler les nutriments venant de notre alimentation nous fait dépenser des calories. 

Il a été démontré qu’une ration alimentaire répartie en 4 repas dans la journée engendre une dépense calorique supérieure à la même ration calorique apportée en seulement 1 ou 2 repas.

Ainsi, il est important de répartir votre alimentation sur le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner au minimum.

L’idéal étant d’ajouter des collations à 10 heures et à 16 heures (en fonction de votre journée type), pour multiplier le nombre de repas et donc la dépense énergétique.  

Mais attention, inutile que vos collations dépassent les apports caloriques indispensables à votre métabolisme ! 

Par exemple, vous pourriez déplacer le fruit 
du petit déjeuner à 10 heures, et le produit laitier du déjeuner à 16 heures.

4. Pratiquer une activité physique régulière

Les scientifiques le répètent depuis des décennies,  les muscles dépensent beaucoup d’énergie (même en dormant). Il est donc indispensable de pratiquer une activité physique régulière pour maintenir et même augmenter sa masse musculaire. 

En plus de consommer des calories lors de sa pratique, l’activité sportive permet d’augmenter son métabolisme basal (même en dormant). En plus d’être bon pour la santé, votre organisme vous remerciera.

Pour celles et ceux pour qui leur apparence physique est une notion importante, la pratique d’une activité physique permet également de s’affiner et de contribuer au modelage du corps. 

L’activité physique et sportive est d’autant plus importante chez les personnes qui ont fait de nombreux régimes et dont le métabolisme de base s’en retrouve très bas. Pour permettre à votre métabolisme basal d’augmenter à nouveau, il est indispensable de pratiquer une activité physique quotidiennement, en parallèle d’un programme minceur.

L’OMS est catégorique dans ses recommandations en expliquant que même si l’activité physique peut se pratiquer de façon adaptée, elle doit être quotidienne avec du renforcement musculaire pour permettre d’augmenter le mécanisme de base.

La compréhension de ce mécanisme est indispensable à qui souhaite conserver le contrôle et la maîtrise de sa courbe de poids.

5. S'hydrater et éliminer les toxines

Le corps humain est essentiellement constitué d’eau (plus de 60% pour un adulte et jusqu’à 75% pour un nourrisson) et c’est l’eau qui garantit le bon fonctionnement des cellules qui le composent.

Notre corps ne contient pas de réserve d’eau. Il est donc primordial de compenser l’eau éliminée que ce soit par la transpiration ou les urines, par exemple.

En anatomie, les émonctoires désignent un organe ou une partie d’organe qui permet à l’organisme d’éliminer les déchets, les toxines ou les sécrétions (en excès ou nuisibles).
Parmi les organes dits émonctoires figurent en particulier le foie, les intestins, la peau, les poumons, le pancréas et les reins. Mais également divers canaux (anus, narines, urètre) qui servent à l’élimination des déchets.

Pour faciliter le drainage et l’élimination des déchets de l’organisme, il est essentiel de s’hydrater suffisamment et de recourir régulièrement à des boissons drainantes (boisson detox).

Une bonne hydratation améliore les performances de l’organisme et son bon fonctionnement.

6. S'exposer aux aléas climatiques

Nous apprécions tous le confort d’une couette douillette, d’un logement bien chauffé ou encore la douceur d’un vêtement technique (chaud et respirant).

Malheureusement, plus nous comptons sur le confort extérieur et plus nous déléguons nos capacités de résistance à des accessoires extérieurs et plus nous fragilisons notre métabolisme de base. En effet, inutile de faire des efforts quand les aléas climatiques sont effacés par la technique.

Rendu fainéant, nous habituons notre organisme à trop de confort. Ceux qui veulent augmenter leur capacité à brûler des calories pourront s’exposer à des températures plus désagréables pour solliciter leur organisme et le mettre à l’épreuve. Ainsi, ils stimulent leur corps se mettre en action plus souvent et plus efficacement.

7. Étudier des méthodes alternatives

Nous l’avons évoqué il y a un instant lorsqu’il a s’agit de favoriser l’élimination des toxines en ayant recours par exemple aux boissons drainantes dans le cadre d’une cure de détox, il est possible d’aider votre organisme par des méthodes alternatives.

Comme leur nom l’indique, les compléments alimentaires et nutritionnels vous permettront d’apporter rapidement les éléments indispensables à votre organisme et de répondre à ses besoins.

Les exemples les plus courants sont par exemple : 

  • La Vitamine D qu’il est plus compliqué de trouver en hiver
  • Les Oméga 3 qu’il est plus difficiles de trouver et de conserver naturellement
  • Les brûles graisses qui permettent d’obtenir des résultats plus rapidement

Bien que n’ayant trouvé aucune scientifique sérieuse à vous proposer, je sais que l’hypnose qui est une technique ancienne, utilisée pour le soin dans les sociétés occidentales depuis au moins 200 ans est utilisée par certains pour modifier leurs capacités corporelles.

8. Envisager le recours à une tierce personne

Malgré tous vos efforts, vos tentatives pour gérer votre poids, votre sommeil ou vos performances sportives restent sans effets bénéfiques.

Beautysané forme et équipe des conseillers en équilibre alimentaire qui sauront vous donner des conseils astucieux pour améliorer vos résultats.

Evaluez cet article :
5/5
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Imprimer

Vous pourriez aussi aimer des articles publiés :

Vous aimez nos publications :

En entrant votre email, vous acceptez nos conditions d’utilisation et Politique de confidentialité.

Retour haut de page