fbpx

Blog

Collagène : sources alimentaires et naturelles

Sources alimentaires et naturelles de collagène - Connaitre les sources naturelles de collagène dans notre alimentation pour faire face à la perte de collagène au fil des années

Le collagène dans l'alimentation naturelle c'est mieux !

Comme nous l’avions évoqué dans notre article pour tout savoir sur le collagène, le collagène est une protéine présente en abondance dans l’organisme.

En vieillissant, votre peau perd en fermeté et vos articulations manquent de souplesse ! Rassurez-vous, il est toujours possible d’adopter une alimentation saine source de collagène ou du moins favorable à la fabrication de cette protéine dans l’organisme (collagène).

Au sommaire de cet article sur le collagène et l’alimentation :

  • Rappel sur le collagène
  • Les effets du collagène sur la peau
  • Identifier les meilleurs sources de collagène
  • Aliment participant à la production du collagène
  • Les raisons d’améliorer ses apports en collagène
  • Pourquoi avoir recours aux compléments alimentaires à base de collagène
  • Le collagène marin par Beautysané
  • Utilisation du collagène marin par Beautysané

Rappel sur le collagène

L’idée ici n’est pas de réécrire notre notre article pour tout savoir sur le collagène, mais de vous permettre de faire un raccourci sur le collagène qui est une protéine présente en abondance dans l’organisme.

Le collagène appartient à la famille des protéines la plus abondante de l’organisme, la famille des protéines structurales dont la mission est de participer à la régénération et l’élasticité des tissus.
On retrouve le collagène essentiellement dans la peau, les cheveux, les tendons et aussi les ligaments. Le collagène tire son nom vient du grec kolla qui veut dire « colle ». (Son rôle étant de maintenir les tissus ensemble).
Malheureusement, plus il avance en âge et moins l’organisme produit de collagène. Les ressources disponibles s’épuisent et les premiers signes du vieillissement apparaissent.

Le collagène :

  • intervient dans le maintien et l’élasticité des tissus
  • aide au maintien de l’hydratation de la peau et à ses capacités d’exposition aux aléas climatiques
  • régénère les tissus lésés en participant à la cicatrisation et la création de nouveau tissu (« faire peau neuve »)
Outre le fait que la production du collagène diminue avec l’âge, il est important de noter que certains comportements aggravent le manque de collagène soit en le détruisant directement soit en ayant un impact défavorable sur sa production, tel que :  
  • le tabagisme,
  • la consommation importante et régulière de boissons alcoolisées,
  • le café,
  • le stress.
  • Pour qui veut conserver l’élasticité de la peau, sa souplesse articulaire et/ou lutter efficacement contre les signes visibles du vieillissement cutané, il est important de soutenir la production de collagène par son alimentation.

    Effets du collagène sur la peau

    Par son exposition aux aléas climatiques (froid, vent, soleil), la peau est le premier organe soumis aux signes visibles du vieillissement.

    Pour lutter efficacement contre les signes du vieillissement, l’organisme a recours à un type particulier de protéine dont le collagène, également appelé « protéine de jouvence ».

    Le rôle premier du collagène est de prévenir le vieillissement cutané, de restaurer les tissus de la peau et de participer à son processus de cicatrisation.

    Malheureusement, la production de collagène par le corps commence à diminuer dès l’âge de 25 ans. On voit apparaître les premiers signes du vieillissement cutané.

     À partir de 40 ans, notre capital collagène se raréfie, et il est courant de constater une perte pouvant aller jusqu’à 1 % de collagène par an !

    Identifier les meilleures sources de collagène

    La nature nous offre de nombreuses sources riches en collagène qu’il est possible d’exploiter pour être en bonne santé et lutter efficacement contre les signes du vieillissement.

    Puisque le collagène appartient à une famille abondante dans quasiment tous les organismes du règne animal et en particulier chez les mammifères,  les poissons et crustacés, elle existe à l’état naturel dans la faune et la flore.

    Malheureusement, si cette protéine était facilement assimilable, il suffirait de manger pour bénéficier d’un apport en collagène en abondance.

    Plutôt que de chercher les sources dans lesquelles le collagène se trouve en abondance, nous allons devoir (subtilement) identifier les sources qui permettent à notre organisme d’améliorer son assimilation et/ou sa production.

    Si les aléas climatiques ont un impact visible sur notre peau, c’est que le collagène est sensible à l’action néfaste des radicaux libres responsables du stress oxydatif et du vieillissement prématuré des cellules.

    Plutôt que de le consommer directement, il faut savoir que le collagène est synthétisé à partir d’acides aminés.
    Pour stimuler la production de collagène et prévenir sa destruction, il est donc primordial d’intégrer des aliments riches en protéines apportant les acides aminés nécessaires à sa synthèse ainsi que des végétaux sources d’antioxydants.

    Aliment favorisant la production de collagène

    Voici quelques aliments à privilégier pour favoriser la production de collagène :

    Le collagène constitue en grande partie les os à moelle. (riche en proline et glycine). Le bouillon d’os favorise l’extraction du collagène en respectant sa structure pour profiter pleinement de ses bienfaits naturels.

    Les acides aminés présents dans les produits laitiers augmentent la régénération du collagène dans le corps. (lait, yaourt, fromage).

    Les fruits rouges sont une source de lycopène (un puissant antioxydant). Le lycopène augmente la production du collagène. (Fraises, framboises, myrtilles, mûres et autres sont à consommer sans modération).
    Le kiwi est riche en vitamine C qui augmente littéralement la production de notre protéine de jouvence, l’anti-vieillissement collagène !
    Au même titre que le kiwi, les graines germées, aussi appelées germinations sont une source naturelle de vitamine C. Intégrer les graines germées à votre alimentation favorise la synthèse et la stimulation des fibres collagéniques.
    L’avocat, anti-oxydant, très puissant et riche en vitamine E permet de lutter efficacement contre la perte de collagène.

    Nos articles ont pour vocation d’offrir des repères nutritionnels pour notre bien-être. Pour une vulgarisation efficace, nous faisons régulièrement des impasses scientifiques tel que les mécanismes d’activation de la synthèse des protéines.
    Pourtant, pour que ces réactions physico-chimiques se combinent dans de bonnes conditions, elles ont besoin d’éléments tels que le zinc qui est présent en grande quantité dans les poissons gras.
    Notons au passage, comme nous l’avions évoqué dans notre article sur les 10 aliments qui boostent votre immunité, que les poissons gras sont sources d’Oméga 3 et de vitamine A.

    Les poissons gras renforcent votre immunité, nourrissent la peau et la préservent du temps.
    Une raison supplémentaire de consommer du saumon, sardine, maquereau ou encore hareng.

    Si nous restons dans le domaine des apports gras, les noisettes, amandes, noix, soja, colza ou encore graines de lin qui appartiennent à la famille des oléagineux, contiennent des graisses saines indispensables à l’organisme pour lutter contre les radicaux libres et par ricochet préserver les cellules de la peau des effets visibles du vieillissement cutané.

    Au même titre que le zinc évoqué avec le saumon et les poissons gras, le soufre est indispensable à la synthèse des protéines par l’organisme et qui mieux que l’ail pour nous en apporter ?

    En plus de ses effets anti-inflammatoires, l’ail contribue grandement la production de collagène et protège du vieillissement prématuré de la peau.

    Les personnes intolérantes ou réfractaires au fait de manger des œufs peuvent améliorer leurs apports en soufre grâce à la consommation de légumes riches en soufre :
     

    • Légumes crucifères (ou brassicacées)
      • le cresson,
      • les choux, la moutarde, les navets, le chou-rave, le colza, le rutabaga, le chou chinois,
      • la roquette, les radis
    • Légumes alliacés
      • les oignons, les poireaux
      • l’ail, la ciboulette et l’ail des ours
    Peu caloriques, très nutritifs et rassasiant, les œufs, et en particulier le jaune, sont connus pour leur forte teneur en protéine. Par ailleurs, les acides aminés considérablement présents dans les œufs sont convertis dans l’organisme en collagène.

    Et surtout rappelez-vous de bien vous hydrater que ce soit en buvant de l’eau ou en mangeant des fruits et légumes de saison. Crus ils sont riches en eau. Une peau bien hydratée est indispensable à la fabrication de fibres de collagène.

    Les raisons d'améliorer ses apports en collagène

    En tant que protéine responsable de la structure des tissus, le collagène est présent dans la quasi totalité des tissus du corps des mammifères et donc du corps humain !

    Le collagène est indispensable à la préservation de la jeunesse de la peau, à la conservation du confort articulaire et à l’amélioration de la cicatrisation.

    Enrichir son alimentation en collagène, consommer des aliments pour améliorer la production de collagène, c’est augmenter la présence de collagène ans son organisme pour lui offrir une plus grande résistance aux agressions extérieures (vent, soleil, froid),  ralentir l’apparition des signes visibles de dégénérescence liée à l’âge (vieillissement cutané).

    Enrichir son alimentation en collagène, consommer des aliments pour améliorer la production de collagène, sert à :

    • retarder l’apparition des premiers signes de vieillissement
    • estomper visiblement rides et ridules déjà présentes,
    • réduire le relâchement cutané,
    • améliorer significativement la fermeté de la peau,
    • améliorer la souplesse des articulations (soins des tendons et des ligaments),
    • amélioration de la souplesse articulaire et de l’amplitude des mouvements,
    • prévenir et lutter efficacement contre les raideurs articulaires,
    • favoriser la cicatrisation cutanée en cas de plaie et contribuer à améliorer la qualité des nouveaux tissus,
    • participer activement à la consolidation des os après une fracture,
    • maintenir l’intégrité des os et des cartilages osseux et donc soulager durablement les douleurs articulaires (arthrose, ostéoporose, ménopause),
    • optimiser les effets d’un régime amincissant en préservant la masse musculaire tout en favorisant la réduction de la masse grasse

    Pour tout connaître des propriétés et vertus attribuées au collagène, vous pouvez vous reporter à notre article pour tout savoir sur le collagène.

    Pourquoi avoir recours aux compléments alimentaires à base de collagène

    Dans notre article sur les raisons de prendre des compléments alimentaires, nous évoquions en détail les 5 raisons suivantes :
    1. Avoir une alimentation équilibrée en toute saison est complexe
    2. La pauvreté de nos sols et la pollution entraînent une diminution des vitamines et minéraux, même dans une alimentation saine.
    3. Le stress, la pollution et les polluants environnementaux agressent notre organisme
    4. D’octobre à mars, notre exposition au soleil est insuffisante
    5. Nos défenses immunitaires sont soumises à rudes épreuves

    Sans faire de spoiler, notre article pour tout savoir sur le collagène, nous a permis d’affirmer qu’à ce jour, il n’existe aucune précaution à prendre en considération au sujet du collagène, ne relève aucune précaution particulière, pas de contre-indication au sujet du collagène en particulier ni même au sujet de l’hydrolysat de collagène et que les effets secondaires sont quasiment inexistant.  

    Il existe plusieurs formes de collagène, dont certaines formes sont réservées à la chirurgie esthétique (lissage des rides, gonflement des lèvres) et au traitement des « grands brûlés ».
    • Le collagène bovin est extrait de la peau de vaches
      • Les effets du collagène bovin sont restreints dans le temps puisqu’il finit par être absorbé par le corps (trois mois environ).
    • Le collagène porcin est extrait de la peau de cochons
      • Le collagène porcin est souvent de moindre qualité et difficilement assimilé par l’organisme.
    • Le collagène marin est extrait de l’industrie agroalimentaire
      • Le collagène marin est issu de peau de poisson et donc plus facile à digérer. Le choix de Beautysané pour cette forme de collagène permet de garantir un collagène marin d’origine française possédant des principes actifs de haute qualité.
    • Le collagène humain est extrait de tissus humains
      • Le collagène humain est réservé à des utilisations plus médicales et des gestes invasifs (opération de chirurgie esthétique).

    Lors de l’hydrolysation, la structure principale du collagène se dissocie et libère tous ses acides aminés, permettant ainsi une parfaite biodisponibilité.

    En effet, le corps ne va pas utiliser directement le collagène, mais les différents acides aminés qui le constituent comme la glycine, la proline et l’hydroxyproline, pour reconstituer de nouveaux tissus.

    Une partie du collagène bovin du commerce provient de carcasses qui présente un risque théorique de contamination par des animaux porteurs de l’encéphalopathie spongiforme bovine (maladie de la vache folle).

    Par « principe de précaution », en 2001, la Commission européenne a interdit l’utilisation des vertèbres de bovins dans la fabrication des produits alimentaires et la France a carrément interdit celle des os de ruminants

    Bien qu’il n’existe pas de recommandations nutritionnelles officielles sur l’apport nécessaire en collagène pour un organisme en bonne santé, les conclusions des études cliniques disponibles à ce jour permettent de définir une efficacité ressentie et visible à partir de 5 à 10 grammes par jour d’hydrolysat de collagène, sur une période de 3 à 6 mois.

    les conclusions des études cliniques disponibles à ce jour permettent de définir une efficacité ressentie et visible à partir de 5 à 10 grammes par jour d’hydrolysat de collagène, sur une période de 3 à 6 mois.

    Que vous soyez de jeunes adultes actifs et/ou sportifs, adultes à partir de 40 ans (ou dès 25 ans) , si vous êtes sensible aux effets du vieillissement, adultes avec peaux à problèmes, adultes particulièrement exposés aux conditions climatiques du type : froid, vent et soleil.

    Les compléments alimentaires et nutritionnels à base de collagène prennent soin de votre peau, de vos articulations et aide à la prévention des troubles musculosquelettiques (tendons, cartilages, ligaments) en vous garantissant un apport régulier et constant.

    Les compléments alimentaires et nutritionnels à base de collagène permettent de garantir une concentration et une absorption optimale avec une traçabilité des matières premières.

    Le collagène marin par Beautysané

    Le collagène marin par Beautysané est proposé sous forme de poudre soluble à diluer dans de l’eau, du jus ou un yaourt.
    • Boîte de 30 Sticks de 5 g de collagène marin de type I (origine France)
    • Collagène issu de poissons sauvages et d’élevage (garantis sans antibiotique, sans hormone, ni conservateur)
    • Collagène hautement concentré
    • Collagène exempt de toxines et de métaux lourds (contrôles réglementaires)
    • Collagène hydrolysé pour une assimilation optimale

    Utilisation du collagène marin par Beautysané

    Le complément alimentaire à base de collagène marin par Beautysané est garanti d’origine française. Il est issu de peau de poisson et non de gélatine bovine ou porcine, ce qui le rend facile à digérer (il ne provoque pas de ballonnements).
    A prendre le matin avant le petit déjeuner et le soir avant le dîner, vous pouvez diluer votre collagène dans 200 ml d’eau ou dans un yaourt.
    Compléments alimentaires et nutritionnels, Beautysané Energy Care à base de collagène marin
    Compléments alimentaires et nutritionnels, Beautysané Energy Care à base de collagène marin

    Sources

    Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’​environnement et du travail (ANSES) :
    Les compléments alimentaires
    https://www.anses.fr/fr/search/site/complements-alimentaires
    Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’​environnement et du travail (ANSES) :
    Ciqual : Table de composition des aliments
    https://ciqual.anses.fr/
    Le collagène (Wikipedia en français) :
    Le collagène
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Collagene
    News Medical (en français) :
    Acides aminés dans la formation du collagène
    https://www.news-medical.net/health/Collagen-Synthesis-(French).aspx
    Evaluez cet article :
    5/5
    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest
    Email
    Imprimer

    Vous pourriez aussi aimer des articles publiés :

    Vous aimez nos publications :

    En entrant votre email, vous acceptez nos conditions d’utilisation et Politique de confidentialité.

    Retour haut de page